Newsletters | Instagram | Dernière mise à jour le 22/05/2019
Logo sauti ya congo

Le Centre des Droits de l’Homme exige la liberation de Christoph Ngoy

Publié le : 17 June, 2015 à 9 h 35 min

Ngoyi #2

Le Centre des Droits de l’Homme et du droit humanitaire, en sigle CDH, exige la libération du défenseur des Droits de l’Homme, Christopher NGOY MUTAMBA à 13 jours de la célébration par la République Démocratique du Congo de son 55ème anniversaire de l’Indépendance, que le Gouvernant cherche réduire au silence.

Pour rappel, le défenseur concerné, Président national de l’ONG « Synergie Congo Culture et Développement » et Coordonnateur de la plateforme « Société civile de la République Démocratique du Congo » a, dans le cadre de ses activités, organisé une sensibilisation de la population sur les revendications citoyennes et, en marge du débat démocratique, sur la révision du cadre juridique relatif aux élections en RDC. Il a multiplié des activités en début de janvier 2015, afin de mobiliser la population pour participer au meeting du 11 janvier, cinq jours avant la session de l’Assemblée nationale devant adopter précipitamment les modifications de la loi électorale.

Le 17 janvier 2015, jour férié dédié à la mémoire du Héros National, « Premier Ministre » du Congo Indépendant, l’Assemblée nationale adopte le projet de loi conditionnant l’organisation de l’élection présidentielle de 2016 à un recensement national, avec un risque certain de repousser la tenue du scrutin à plus tard, et permettre ainsi à l’actuel Président de rester plus longtemps que possible au pouvoir, sans aucune certitude d’alternance.

Durant toute la semaine du 19-26  janvier, Christopher Ngoy se démène pour organiser des activités démontrant l’expression de la population devant le dossier engageant tout l’avenir de la nation RD congolaise.

La répression est sévère : au moins 36 personnes, dont un agent de la Police Nationale, sont tuées à Kinshasa ; une vingtaine de victimes ont été touchées mortellement par des balles de la Police et des Militaires de la Garde Républicaine.

C’est ainsi qu’en date du 21 janvier 2015, Monsieur Christopher Ngoy  sera enlevé vers le 20 heures, dans la Commune de Kalamu, et gardé dans les geôles de l’Agence Nationale de Renseignements, A.N.R., sans aucune visite, fût-elle d’un Avocat ou des Membres de sa famille.

Il a été présenté officiellement devant la presse tant nationale et internationale, en présence du Vice-Premier Ministre et Ministre de l’Intérieur, avant d’être mis à la disposition de la Justice, au Parquet Général près la Cour d’Appel de Kinshasa/Matete.

Ce dernier l’a transféré à la Prison Centrale de Makala trois jours après. Ici, il a été présenté en chambre du conseil.

Le Procureur Général a transmis son dossier en fixation au Tribunal des Grande Instance de Kinshasa/Matete, qui a fixé l’audience au 04/3/2015.

Fait à Lubumbashi, le 17/06/2015

__________________________

CDH
Centre des Droits de l’Homme et du droit humanitaire
Center fo Human Rights and Humanitarian Law
Chumba cha Haki za Binadamu
Avenue Maman Yémo Coin Kambove
Commune de Lubumbashi

Lubumbashi/Katanga-Rép. Dém. du Congo
Phones: +(243)999 940 324/   +(243818684577
Courriel: rdccdhorg@yahoo.fr /cdh@ic-lubum.cd

Website : www.cdhrdc.org

 

 

Articles Récents