Mise à jour le 14 October,20 à 16 h 18 min
Sauti Ya Congo > Non classé > Pas de levée de sanctions ciblées contre les hauts responsables Congolais impliqués dans les violations graves des droits humains sans garantie de justice [Communiqué conjoint]

L’indésirabilité de Jason Stearns par les autorités est à la base de son expulsion de la RDC

Publié le : 10 April,16 à 11 h 38 min

(New – York, le 9 Avril 2016) – Le Centre pour la Coopération Internationale (CIC) est profondément préoccupé par l’expulsion de Jason Stearns de la République démocratique du Congo le 7 avril 2016. La raison officielle de cette expulsion par les autorités congolaises a été « l’indésirabilité» de M. Stearns, le directeur du Groupe d’étude sur le Congo (GEC), précise le communiqué officiel. Elles ont également fait mention du rapport récent publié par le GEC sur les massacres autour de Beni.

Le GEC a publié le 21 mars 2016 un rapport intitulé «Qui sont les tueurs de Beni ? » sur les massacres autour de la ville de Beni, au nord-est de la RDC. Les conclusions du GEC sont les résultats de plus de 110 entretiens avec des rescapés, des participants aux attaques et des autorités locales. La recommandation principale du rapport était de lancer une enquête militaire globale sur les massacres.

En réaction, le Porte-parole du Gouvernement et Ministre de la Communication et des Médias a tenu une conférence de presse au cours de laquelle il a dénoncé ledit rapport et a biaisé ses conclusions.

Contrairement aux allégations du gouvernement, le rapport ne conclut pas que les Forces Armées de la République démocratique du Congo (FARDC), en tant qu’institution, sont responsables des massacres autour de Beni. Par contre, le rapport met en cause certains de leurs éléments, ainsi que d’anciens membres du Rassemblement Congolais pour la Démocratie–Kisangani/Mouvement de libération (RCD–K/ML) et des membres de l’Alliance of Democratic Forces (ADF). De ce fait, le rapport ne dédouane pas  les ADF qui portent probablement la plus grande responsabilité dans ces massacres.

Les autorités congolaises ont fait des déclarations concernant des irrégularités d’immigration commises par M. Stearns. Ce sont des questions mineures de procédure, que nous sommes en train d’essayer de régler. Le GEC soumettra bientôt une autre demande de visa pour M. Stearns

Nous attendons avec impatience la possibilité de continuer notre travail avec les autorités congolaises comme avec d’autres responsables sur des questions d’importance nationale.

Le Groupe d’étude sur le Congo, basé au sein du Centre pour la Coopération Internationale de l’Université de New York, est une organisation indépendante dédiée à la compréhension des développements politiques et sécuritaires en RDC. M. Stearns, qui a travaillé sur la RDC pendant 15 ans, a fondé l’organisation en 2015.

Ci – Joint : http://congoresearchgroup.org/communique-de-presse-sur-lexpulsion-de-jason-stearns-de-la-rd-congo/?lang=fr

A lire aussi

Publié le : 18 May,15 à 10 h 40 min

Encore un dialogue national en RDC: Utopie ou réalitié?

Publié le : 28 June,18 à 9 h 13 min

RDC : la VSV appelle à l’exécution des préalables pour un processus électoral crédible et apaisé

Publié le : 18 May,20 à 12 h 34 min

Affaire Mukuna en RDC: des craintes d’instrumentalisation de la justice et des inquiétudes pour la vie, l’intégrité physique et mentale de la victime [VSV]

CONTACTEZ-NOUS

Courriel: sautiyacongo@gmail.com
Skype: sautiyacongo
Facebook: Sautiyacongo
Twitter: Sautiyacongo







Sauti ya Congo | Design By Le mak | Instagram