Mise à jour le 12 December,19 à 10 h 33 min
Sauti Ya Congo > Nos actualités > DECLARATION DES ORGANISATIONS DE LA PROMOTION ET DEFENSE DES DROITS DE L’HOMME DU KASAI ORIENTAL, A L’OCCASION DU 71 eme ANNIVERSAIRE DE LA DECLARATION DE DROIT DE L’HOMME.

Les FDLR se concentrent de plus en plus dans le territoire de Kalehe aux vue des autorités congolaises

Publié le : 14 May,19 à 9 h 34 min

Bukavu, le 13/05/2019, un mouvement des Forces Démocratiques pour la Libération du Rwanda (FDLR) est observé depuis le mois de mars et mai 2019 dans le territoire de Kalehe. Plus ou moins trois milles (3000) combattants lourdement armés et leurs dépendants ont été signalés au mois de janvier dernier dans la localité de Bushengeshenge située dans le Groupement de Mubuku en chefferie de Buhavu. Ces combattants en provenance de Masisi dans la province du Nord-Kivu ont traversé le groupement de Ziralo vers les hauts plateaux de Kalehe sous prétexte de se rendre au Burundi. Quelques semaines après, ces combattants se sont donné à creuser les minerais dans plusieurs coins de Bunyakiri notamment à Ramba, Chinono, Bushema… des affrontements armés avaient opposés en date du 03/03/2015 les Forces Armées de la RDC à ce mouvement armés dans le carré minier de Bushengeshenge. Sept éléments FARDC seraient tués dans cette attaque.

Ce vendre 10/05/2019, une autre vague de FDLR du général Kayumba composé d’environ 700 hommes lourdement armés en provenance du territoire de Walungu aurait traversé la chefferie de Nidja vers le groupement de Kalonge. Arrivé au niveau de Chifunzi, ces combattants se sont orientés dans le parc national de Kahuzi-Biega en direction de Bunyakiri sans être inquiété par l’armée régulière basé dans ces zones. Un défenseur des droits de l’homme contacté sur ce sujet a révélé à ARPJ que dans la matinée du lundi 13/05/2019 ces combattants ont rejoints leurs collègues à Bushengeshenge en passant par le PNK vers Katasomwa. Une situation qui a occasionnée la peur au sein de la population de bunyakiri.

ARPJ dénonce le mouvement incontrôlé de FDLR sur le territoire congolais qui constitue une menace à la paix et à la sécurité socio-économique des populations du territoire de Kalehe en particulière et de la province du Sud-Kivu en générale une population longtemps victimes des exactions de FDLR.

A cet effet, ARPJ alerte le gouvernement congolais et la communauté internationale sur la présence de FDLR dans les hauts plateaux de Kalehe notamment à Bushengeshenge, Ramba, Katasomwa, Kitindiro et Ziralo. L’association invite ces deux forces à prendre des mesures urgentes pour protéger la population de ces coins contre toute éventuelle menace de FDLR.

Ainsi, l’association condamne le silence des autorités congolaises face au mouvement de FDLR sur le territoire congolais décrié d’ici et là par les acteurs de la société civile, car il y a à croire que cette population est victime d’une complicité politique à échelle nationale, régionale et internationale.

En cas de violation des droits de l’homme commis par ces FDLR dans le territoire de Kalehe et partout ailleurs, ARPJ asbl prend à témoins la communauté nationale et internationale sur la responsabilité de l’Etat congolais à n’est pas protéger sa population tel que stipule l’article 52 et 53 de la constitution.

Cliquez ici pour télécharger le Communiqué

ARPJ asbl

Le secrétariat exécutif national

A lire aussi

Publié le : 27 February,19 à 11 h 30 min

RDC : Félix Tshisekedi promet la libération prochaine de « tous les prisonniers politiques »

CONTACTEZ-NOUS

Courriel: sautiyacongo@gmail.com
Skype: sautiyacongo
Facebook: Sautiyacongo
Twitter: Sautiyacongo







Sauti ya Congo | Design By Le mak | Instagram