Newsletters | Instagram | Dernière mise à jour le 19/06/2019
Logo sauti ya congo

Les biens de population civile de Lukando et Chabunda devraient être protégés par les militaires en opération armées.

Publié le : 11 June, 2019 à 11 h 12 min

Bukavu le 10/06/2019, ARPJ est très préoccupé par la situation sécuritaire actuelle qui prévaut dans le territoire de Kalehe en général et dans le poste d’encadrement administratif de Bunyakiri en particulier. Les forces armés de la République Démocratique du Congo FARDC de 3412ème régiment basé à Bunyakiri ont lancés une offensive le jeudi 06/06/2019 contre les positions des miliciens Raiya Mutomboki actifs dans les localités de Chabunda et Lukando en groupement de Kalima/ Bunyakiri. Selon une source militaire contactée à ce sujet a affirmé à ARPJ que les FARDC ont fait réaction contre les attaques de Raiya Mutomboki du samedi 01/06/2019 sur une position de l’armée régulière à Kambegete.

Cette situation a entrainé un mouvement de population de Bulambika vers Maibano, Bitale et Chiriba et a causé d’énorme dégât matériel et humain. Selon une source militaire contactée à ce sujet, a révélé que cinq (5) blessés seraient enregistrés du côté de l’armée congolaise dont 2 seraient succombés à leurs blessures avant d’atteindre l’hôpital général de Bukavu. Un civile aurait été atteint par balle à Lukando et serait transféré à Bukavu pour des soins appropriés.

Selon, un habitant de Kambegete rencontré à ce sujet, à informer à ARPJ que des cas de pillages ont été enregistrés dans le village de Lukando et Bushibwambombo par les militaires FARDC pendant et après les opérations. « Nous avons vu les militaires traversés ici avec 17chèvres et une cinquantaine de poules à Kambegete et d’autres ont été amenées clandestinement dans la soirée au commandement bataillon à Bunyakiri centre.» a déclaré un défenseur des droits de l’homme de la place. Plus ou moins 3 villages ont été la cible de pillage par les éléments FARDC accusant les habitants de ces zones de collaborer avec l’ennemi.

Préoccupé par cette situation, ARPJ demande aux militaires en pleine opération à Lukando, Chabunda et Bushibwabombo de restituer sans conditions les biens de la population dont ils détiennent (chèvres, poules etc.) car cela constitue une violation grave des droits de la guerre.

ARPJ demande au gouvernement congolais de garantir la paix et à la sécurité dans cette partie de la province afin que la population vaque librement à leur préoccupation.

L’association plaide pour le rétablissement de la paix sur toute l’étendue du territoire de Kalehe en mettant hors tous les groupes armés (Fdlr, maimai et raiya mutomboki) actifs dans cette partie de la République.

ARPJ est une organisation Non Gouvernementale de Droit Congolais sans affiliation politique ni religieuse. Son objectif est de promouvoir, protéger et défendre les Droits humains conformément aux traités et aux instruments internationaux des Nations Unies, ainsi qu’aux instruments régionaux et nationaux des droits humains.

Articles Récents