Newsletters | Instagram | Dernière mise à jour le 25/04/2019
Logo sauti ya congo

Le calvaire d’être un détenu congolais.

Publié le : 30 March, 2019 à 20 h 59 min

Je m’appelle Joël LAMIKA, je suis un jeune engagé pour le respect des Droits humains au sein de l’Asbl ASVOCO/Droit de l’homme où je milite. J’ai été arrêté le lundi 18 février à l’hôtel Ihusi où j’étais logé pour des raisons que je ne saurai vous dire pour l’instant car mes avocats y travaillent.

A travers ce témoignage, je viens surtout dénoncer les conditions des détentions mises en place par l’état congolais à travers le Ministère de Justice.

En effet, le lundi 18 février 2019 j’ai été arrêté et conduit à l’Amigo de la Police Nationale Congolaise dénommé P2 par un agent de la police des renseignements. Je me suis retrouvé dans une pièce de 3 mètre sur 2, parmi 37 autres détenus dont certains mineurs. Ladite pièce ne dispose pas de fenêtre, donc aucune aération et respirer de l’air venant de l’extérieur était une grâce. Nous devions réalisés nos besoins humains élémentaires dans cette petite pièce. Petits et grands besoins, le tout se passait dans un petit bassin mis à notre disposition. L’odeur nauséabonde que la pièce dégageait était simplement insupportable. Plus pire, c’était de manger dans la même pièce où logeait urines, matières fécales, assiettes et humains. Nous étions exposés à toutes sortes des maladies.

Articles Récents