Mise à jour le 14 October,20 à 16 h 18 min
Sauti Ya Congo > Non classé > Pas de levée de sanctions ciblées contre les hauts responsables Congolais impliqués dans les violations graves des droits humains sans garantie de justice [Communiqué conjoint]

Justice populaire à Goma et Rutshuru 

Publié le : 10 August,15 à 8 h 09 min

Le volcan Nyiragongo vu de Goma, 2004.

 

Goma, 10 août 2015, Le CIDDHOPE appelle les autorités militaires et civiles du Nord-Kivu en général et celles de la ville en ville de Goma et du Territoire de Rutshuru en particulier à fournir plus d’efforts pour protéger la population contre la criminalité grandissante et la justice populaire qui montent en puissance dans les entités sous leur imperium.

Exaspérés par les assassinats, vols et autres exactions royalement commises par des personnes armés non autrement identifiées, les populations civiles s’adonnent de plus en plus à la justice privée.

Le CIDDHOPE prévient que, sur cette lancée, le pire pointe à l’horizon si les autorités ainsi que les services spécialisés sous leurs ordres ne prennent pas en mains leur responsabilité.

Le CIDDHOPE rappelle que personne n’a le droit de se faire justice sauf en cas de légitime défense ; dans les limites de la loi.

Le CIDDHOPE exigerait :

Au Gouvernement Congolais de :

  • Doter des moyens conséquents à la Police Nationale Congolaise du Nord-Kivu en général et de la ville de Goma et Territoire de Rutshuru en particulier pour la sécurité des paisibles populations civiles et leurs biens ;
  • Effectuer le monitoring régulier du travail effectué par les services de sécurité et se débarrasser des agents incapables de s’acquitter de la mission leur confiée par l’Etat Congolais.

A l’Inspecteur Provincial de la Police et le Commandant de la 34ième Région Militaire au Nord-Kivu de :

  • Placer des unités spécialisées à la sécurité de la ville de Goma et le Groupement de Binza en Territoire de Rutshuru ;
  • Mettre en place un plan de sécurisation des entités présentant  un niveau de criminalité élevé en collaboration avec les activistes des Droits de l’Homme :

Aux populations civiles de :

  • Déférer devant les autorités compétentes tous les bandits arrêtés par celle-ci ;
  • Faire confiance aux institutions de la RDC œuvrant dans leurs entités respectives.

……………………………………………………………….

Adresse de contact : 01, Cellule Kabenge,  Avenue du marché, non loin du Rond – point Boulevard et du Bureau de la cité, Quartier Mulyata, cité de Lubero, Territoire de Lubero, Province du Nord-Kivu, à l’Est de la RDC. Tél. +243 976310259, +243 997784020,  +243 821415070, +243  840035788, +243 899174374, +243 991715060

E-mail : ciddhops.execu@gmail.com, Skype : ciddhope

Tags : , , ,

A lire aussi

Publié le : 15 May,19 à 12 h 18 min

LE GROUPEMENT BUKOMA, BINZA, BUSANZA, KISIGARI ET RUGARI EN CHEFFERIE DE BWISHA TERRITOIRE DE RUTSHURU SOUS L’EMPRISE DES KIDNAPPEURS ET BANDITS ARMES

Publié le : 28 April,16 à 16 h 09 min

RDC : ACAJ exige la libération de personnes détenues arbitrairement par l’ANR

CONTACTEZ-NOUS

Courriel: sautiyacongo@gmail.com
Skype: sautiyacongo
Facebook: Sautiyacongo
Twitter: Sautiyacongo







    Sauti ya Congo | Design By Le mak | Instagram