Mise à jour le 13 September,19 à 14 h 14 min
Sauti Ya Congo > Nos actualités > Ituri: la RN4 devenue impraticable, plus de 800 véhicules bloqués entre Mambasa et Kisangani

Ituri: les agents de la Sokimo rejettent le contrat négocié avec la société arabe ÉQUINOXE sur l’exploitation d’Or à Nizi 

Publié le : 7 August,19 à 10 h 32 min

Les agents et cadres de la société minière de Kilo-Moto, Sokimo se disent mécontents de la proposition de contrat en cours de négociation avec la société de droit arabe dénommée « Équinoxe » pour l’exploitation d’Or dans le carré minier de Nizi situé à une trentaine de kilomètres au nord de Bunia en Ituri. 

Selon l’intersyndicale de ces agents, la Sokimo ne bénéficiera que de 30 % de parts à chaque production et le reste sera affecté au compte de Équinoxe.

La même source pointe du doigt le gouvernement provincial et l’accuse d’avoir amené ces investisseurs et signé un contrat de partenariat avec eux, ces derniers s’étaient même engagé à construire dans les tout prochains jours une raffinerie d’or à Bunia. 

Selon lui, l’exécutif provincial est l’acteur responsable de ce manoeuvre qui va en défaveur de la Sokimo.

« Pourquoi continuer à brader la Sokimo ? » s’interroge-t-il, avant de poursuivre: « c’est notre entreprise, on brade tout, on vend tout et nous les agents nous n’en tirons pas bénéfice. Le gouverneur nous a amené un contrat dit gagnant-gagnant alors que la sokimo se retrouve avec 30% de parts seulement » a déclaré Lokana Dhevi Jean-René, délégué syndical de cette société étatique. 

Contacté,  le gouvernement provincial rejette les griefs mis à sa charge. Pour le ministre des mines, Pierre-Claver Bedidjo, la province n’est pas impliquée dans les affaires de la Sokimo qui dépend du gouvernement central.

« Nous ne sommes pas impliqués ni de loin ni de prêt, s’il y aurai un parteriat entre la sokimo et Equinoxe, cela ne nous a engage à rien, nous ne sommes limité qu’à l’implantation d’une raffinerie d’or » a-t-il précisé. 

Ces agents ont organisé lundi dernier une marche pacifique à travers les grandes artères de Bunia avant de chuter au cabinet du gouverneur Bamanisa et au bureau de l’assemblée provinciale où ils ont déposé un mémorandum au adressé au Président de la République pour dénoncer plusieurs signatures de contrants qu’ils ont qualifié de « leonins » non profitables à la Sokimo par l’actuel comité de gestion et demandé l’intervention personnelle de Félix Tshisekedi.

Ils ont illustré leurs dénonciations par le cas du parc à tallings de Tarada à Nizi, déjà sous contrat entre Sokimo et une société de droit congolais dénommée « African Arch Capital Congo S.A » mais qui venait d’être de nouveau attribué à une autre société appelée Somin-Trans en violation du premier contrat. 

Lors de son séjour en Ituri en début juillet dernier, le Président Tshisekedi, soucieux de résorber le chômage des jeunes, avait promu oeuvrer pour la relance de cette société de l’Etat, jadis l’une des plus grandes productrices d’or du pays et a demandé aux députés nationaux élus de l’Ituri, en collaboration avec l’intersyndicale des agents, de lui proposer une liste des mandataires à nommer à sa tête. 

Luc Malembe

Journaliste indépendant

0818330137, 0994778066

Tags : ,

A lire aussi

Publié le : 14 April,18 à 13 h 45 min

Ida Sawyer : “le gouvernement congolais est en guerre contre son peuple”

Publié le : 13 July,17 à 12 h 50 min

RDC : Dix ONGDH exigent des explications du Gouvernement sur la disparition des Inspecteurs de l’EPSP depuis Avril 2017

CONTACTEZ-NOUS

Courriel: sautiyacongo@gmail.com
Skype: sautiyacongo
Facebook: Sautiyacongo
Twitter: Sautiyacongo







Sauti ya Congo | Design By Le mak | Instagram