Newsletters | Instagram | Dernière mise à jour le 21/07/2019
Logo sauti ya congo

Ituri: des journalistes informés sur le potentiel forestier de la province et des mesures de sa préservation

Publié le : 8 July, 2019 à 10 h 39 min

Au cours d’une session de formation de deux jours, organisée par le programme REDD+ en collaboration avec le programme des nations unies pour le développement, PNUD, une vingtaine des journalistes venus de Bunia et de l’intérieur de la province ont été formés sur le traitement et la diffusion des informations relatives au réchauffement climatique et à la protection de l’environnement.

À cette occasion, la presse locale a été informée sur le potentiel forestier de la RDC estimé à plus de 145 millions d’hectares, soit le deuxième massif forestier de la planète, dont une bonne partie se trouve en Ituri. 

Les journalistes ont été invités à informer le public sur le rôle joué par les arbres dans la réduction des gaz à effet de serre et la production du CO2 essentiel à la survie de l’humanité. 

Selon un dernier rapport du FAO, chaque année, la RD Congo devra recevoir un montant de 1 milliard de dollars de la part d’autres Nations du monde,  en guise de compensation pour la protection de ses forêts.

Le Congo Kinshasa qui a adhéré au programme REDD+ regroupant tous les pays du monde qui regorgent des forêts en 2012, est en voie d’acquisition de ces fonds. 

Pour l’ex province orientale, le programme a reçu un financement de 30 millions de dollars pour 5 ans, repartis dans 3 provinces dont le Bas-Uélé,  l’Ituri et la Tchopo.

En Ituri, 3 territoires sont concernés AT le programme dont Mambasa, Irumu et Djugu pour des projets visant principalement la stabilisation de la déforestation et de la dégradation des forêts.

La mise en place d’un réseau des communicateurs environnementaux pour l’Ituri a été retenu parmi les priorités entre la presse locale et le PNUD. 

Luc Malembe

Journaliste indépendant

0818330137, 0994778066

Articles Récents