Mise à jour le 29 June,20 à 8 h 40 min
Sauti Ya Congo > Nos actualités > RDCONGO : LA VSV EXIGE LE RETRAIT DES PROPOSITIONS DE LOIS AUBIN MINAKU ET GARRY SAKATA AYANT ETE A LA BASE DES VIOLENCES ET DES VIOLATIONS DES DROITS HUMAINS

Iruri: Journée mondiale contre le travail des enfants, l’activiste David Ramazani interpelle les autorités ( Tribune)

Publié le : 13 June,19 à 10 h 06 min

À ce jour de la commémoration de la journée mondiale de lutte contre le travail des enfants, cette problématique demeure encore visible et inquiétante en province de l’Ituri.

Des milliers d’enfants éparpillés à travers les 5 territoires de l’Ituri, se trouvent plongés de gré ou de force dans l’exécution des pires formes de travail des enfants, et ce, en violation systématique de leurs droits. 

En guise d’illustration, voici la situation sommaire de quelques territoires de l’Ituri. 

Irumu: la persistance de la FRPI contribue grandement dans le recrutement et l’utilisation des enfants dans les groupes armés. Au bord du lac Albert jusqu’à Mahagi, la présence des enfants est toujours remarquée dans des activités de pêche, le mariage d’enfants, etc. 

Mahagi: le phénomène mariage d’enfants dans certains villages freinent l’éducation de la jeune fille, l’utilisation excessive des enfants dans des travaux champêtres, etc. 

Djugu: l’utilisation des enfants dans l’exploitation des mines d’or, l’exploitation sexuelle de la jeune fille à travers des maisons de tolérance, etc. 

Bunia: des enfants exploités dans des restaurants, hôtels, des enfants utilisés dans les activités économiques, la présence des QG ( maisons de tolérance) contribue à l’exploitation sexuelle des filles, etc. 

Ces différentes situations présentées d’une manière sommaire parmi tant d’autres, influent négativement sur l’avenir des enfants de l’Ituri.

Conséquence, ces pires formes de travail des enfants impactent sur leur santé, leur éducation et leur épanouissement. Et logiquement, c’est l’avenir de l’Ituri qui est en jeux.

Pour inverser la tendance, les parents, responsables premiers des enfants doivent assurer leur responsabilité, le gouvernement provincial doit mettre des mécanismes solides pour éradiquer cette problématique du « travail des enfants » pour faire respecter  leurs droits.

Et les enfants doivent être conscients des dangers qui entourent l’exécution de ces travaux qui nuisent gravement à leur avenir.

David Ramazani, Activiste des Droits de l’Enfant en province de l’Ituri.

Encadreur des structures de participation des enfants.


Luc Malembe

Journaliste indépendant

0818330137, 0994778066

Tags :

A lire aussi

Publié le : 29 March,17 à 18 h 27 min

RDC : Mort de deux experts de l’ONU, la VSV exige une enquête et des sanctions sévères contre les auteurs

Publié le : 18 February,19 à 18 h 05 min

Excuses de la Belgique pour son passé colonial: le monde politique circonspect

CONTACTEZ-NOUS

Courriel: sautiyacongo@gmail.com
Skype: sautiyacongo
Facebook: Sautiyacongo
Twitter: Sautiyacongo







Sauti ya Congo | Design By Le mak | Instagram