Mise à jour le 25 November,19 à 9 h 15 min
Sauti Ya Congo > Nos actualités > Les sanctions ciblées prises par l’Union Européenne contre les hauts responsables congolais doivent être maintenues [communiqué conjoint]

Irumu: plus de 500 éléments FRPI présents sur les 2.470 attendus au site d’Azita près de Geti. 

Publié le : 13 August,19 à 17 h 07 min

Le gouverneur de province Jean Bamanisa Saidi a lancé ce lundi 12 août le processus de pré-cantonement de la milice des forces de résistance patriotique de l’Ituri, FRPI au site d’Azita, situé à 5 km de Geti, dans la chefferie de Walendu Bindi en territoire d’Irumu. 

Plus de 500 combattants de cette milice ont quitté la brousse pour être pré-cantonnés sur les 2.470 attendus selon les chiffres du programme gouvernemental Starec qui conduit le processus.

« Nous avons déjà enregistré 500 éléments mais ils continuent de venir, nous attendons au total 2.470 » a dit Jean Marc Mazio son chargé de mission en Ituri au cours d’un entretien avec buniaactualite.com 

Le général autoproclamé Mbandu, commandant de la FRPI, qui a présenté ses excuses à la nation pour tous les préjudices causés à la population durant ses 18 ans de maquis, a réaffirmé sa ferme détermination à déposer les armes à condition que le gouvernement congolais tienne en compte leurs revendications.

« Je vous assure que nous sommes déterminés à poursuivre ce processus, nous vous demandons Monsieur le gouverneur, à  faire le suivi pour que notre cahier des charges soit respecté » a-t-il dit.

L’autorité provinciale a quant à lui rassuré de la prise en compte des revendications de la FRPI mais a appelé à la responsabilité et à éviter le désordre.

« Nous ne voulons pas écouter des troubles ici,  nous allons prendre en charge dans un premier temps vos besoins alimentaires et médicaux avant le cantonment ».

Ce pré-cantonement prévu pour 3 mois a déjà coûte au gouvernement provincial une somme de 20.000$ pour la prise en charge des combattants. 

Le cantonnement proprement dit se fera plus loin du territoire d’Irumu, bastion de la milice, pour des raisons sécuritaires. Leur site de cantonnement pourrait être établi à Mahagi à plus d’une centaine de kilomètres plus au nord. 

Luc Malembe

Journaliste indépendant

0818330137, 0994778066

Tags : , ,

A lire aussi

Publié le : 9 August,17 à 14 h 20 min

ALERTE – Un Commandant de la Police tué à Muhongozi, le CNRJ-RDC exige une enquête urgente !

Publié le : 20 November,16 à 14 h 01 min

RDC : Cinq lignes directrices sur la liberté d’expression et de réunion, selon Human Rights Watch

CONTACTEZ-NOUS

Courriel: sautiyacongo@gmail.com
Skype: sautiyacongo
Facebook: Sautiyacongo
Twitter: Sautiyacongo







Sauti ya Congo | Design By Le mak | Instagram