Mise à jour le 13 September,19 à 14 h 14 min
Sauti Ya Congo > Nos actualités > Ituri: la RN4 devenue impraticable, plus de 800 véhicules bloqués entre Mambasa et Kisangani

Inculpation de 9 personnes arrêtées lors de la manifestation pacifique à Goma

Publié le : 2 December,15 à 10 h 41 min

Une vue aérienne de la ville de Goma, 26/06/2009.

Neuf des douze personnes arrêtées samedi dernier (28 novembre) à Goma lors de la répression d’une manifestation pacifique du mouvement LUCHA ont été transférées à la prison centrale de Goma ce mercredi en début de soirée. Elles avaient été transférées lundi au parquet de grande instance de cette ville, après avoir passé 48 heures en garde à vue au commissariat de la Police. Trois autres jeunes âgés de moins de 18 ans et arrêtés à la même occasion ont été relâchés par la police plus tôt ce mercredi.

Le parquet de Goma a inculpé les 9 personnes, y compris deux militants du mouvement LUCHA Kombi et Pascal Byumanine, de six chefs d’infraction dont l’ « association de malfaiteurs, rébellion, et incitation à la révolte. » Ils encourent plusieurs années de prison.

Lors d’un point de presse organisé à Goma ce mercredi, le mouvement citoyen LUCHA a dénoncé une instrumentalisation de l’appareil judiciaire pour faire taire les voies critiques et étouffer tout élan civique de la part de la jeunesse à l’approche des élections. « Les autorités veulent clairement nous faire taire parce qu’elles savent que nous faisons partie de cette jeunesse qui est désormais déterminée à défendre la dignité du Peuple Congolais et à préserver la démocratie », a déclaré Miel Kaghulalo, un des militants. « C’est scandaleux de voir des magistrats censés être les gardiens de la loi et des libertés se mettre au pas des politiques et fouler aux pieds les principes les plus élémentaires du droit, en violation de leur serment », a-t-il ajouté, remonté.

Dans une lettre ouverte adressée au gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku, et distribuée à la presse ce mercredi, la LUCHA l’appelle à s’implique personnellement pour « mettre fin à cette grave injustice ». Le mouvement citoyen lui rappelle qu’il a lui-même dénoncé plusieurs fois la léthargie du gouvernement central en ce qui concerne la restauration de la sécurité dans la région de Beni, et se demande s’il devait lui-même être jugé pour cela.

La manifestation du 28 novembre à Majengo, quartier populaire de Goma, avait pour but de faire le deuil des centaines de congolais sauvagement massacrés dans la région de Beni, et interpeller les autorités jugées trop léthargiques face à cette tragédie. Alors que la Mairie de Goma avait été régulièrement informée à l’avance conformément à la constitution de la RDC, la police avait très violemment dispersés les quelque 500 participants à la manifestation, blessant par balles deux personnes, avant d’en arrêter 12 autres.

Les actions des mouvements citoyens comme la LUCHA et d’autres organisations de la société civile ou politique qui critiquent les autorités sont régulièrement l’objet de répression en RDC. Dans un récent rapport sur la situation des droits de l’Homme en RDC à l’approche des élections, l’organisation Amnesty International a dénoncé l’instrumentalisation de plus en plus évidente de la Justice pour faire taire les voix critiques au sein de la société civile et de l’opposition. En mars cette année, les autorités avaient arrêtés des membres de mouvements citoyens qui participaient à une conférence de presse sur l’engagement citoyen, y compris un militant de la LUCHA, Fred Bauma, qui est toujours détenu à Kinshasa depuis. En avril, 4 autres militants de la LUCHA arrêtés à Goma pour avoir sensibilisé la population sur la détention de leur camarade à Kinshasa avaient eux aussi été arrêtés, soumis à la torture et condamnés à plusieurs mois de prison avec sursis pour « incitation à la désobéissance contre l’autorité ». Ces dérives des autorités dans un contexte pré-électoral de plus en plus tendu inquiètent les organisations de défense des droits de l’Homme et la communauté internationale. Mais les autorités congolaises restent impassibles à tout bon sens.

La LUCHA craint que les 9 personnes envoyées à la prison centrale de Goma, où des détenus meurent régulièrement à cause de mauvaises conditions de détention et de mauvais traitements, puissent être maltraités comme l’ont été ses 4 militants qui y avaient été détenus entre avril et mai 2015, d’autant plus que certains parmi ces personnes sont déjà malades. Il y a deux semaines, un député qui était détenu dans cette prison est décédé après que les autorités judiciaires lui ait dénié son droit de recevoir des soins appropriés.

La jeunesse congolaise ne va pas baisser les bras, ni se laisser impressionner par toutes ces manœuvres pour étouffer son élan civique et patriotique. La LUCHA va poursuivre son combat non-violent pour la dignité du peuple congolais, le respect de la démocratie et la bonne gouvernance.

Fait à Goma, le 02 décembre 2015,

 

Pour la LUCHA

Justin Kikandi,

Militant

PS : N’hésitez pas à nous écrire ou nous téléphoner pour toute question ou suggestion.

La lutte pour la démocratie et la dignité de notre Peuple sera longue et éprouvante, mais, uni, notre peuple l’emportera !

LUCHA (Lutte pour le Changement).
Mouvement citoyen, non-violent et non-partisan des jeunes Congolais (R.D. Congo) de tous milieux, origines, religions…qui partagent le désir d’un Congo Nouveau, véritablement indépendant, uni, démocratique, paisible et prospère, et qui militent pour son avènement, à travers des actions non-violente.

Nous croyons en nous, en tant que jeunes et en tant que Peuple, pour façonner l’avenir du Congo. Ceux qui changeront le Congo, ce n’est pas l’ONU, les ONG, les étrangers, les “autres”, Dieu : ce sont les citoyens Congolais eux-mêmes, à condition d’en avoir conscience et d’y oeuvrer avec courage et détermination.      

Tél. : +243 994 645 977
Twitter: @luchaRDC
Facebook Page: https://www.facebook.com/lucha.rdcongo

www.luchacongo.org

 

A lire aussi

Publié le : 27 July,18 à 17 h 11 min

RDC : JED dénonce une nouvelle attaque contre un média par la Police à Kinshasa

Publié le : 28 January,19 à 20 h 30 min

RDC: 4 morts, nouveau bilan d’une manifestation d’étudiants à Lubumbashi

CONTACTEZ-NOUS

Courriel: sautiyacongo@gmail.com
Skype: sautiyacongo
Facebook: Sautiyacongo
Twitter: Sautiyacongo







Sauti ya Congo | Design By Le mak | Instagram