Mise à jour le 23 August,19 à 11 h 07 min

Ida Sawyer : “La résolution du CDH apporte un espoir de justice dans la région des Kasaïs”

Publié le : 24 June,17 à 7 h 08 min

Kinshasa, le 24 Juin 2017 – Le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies a adopté le 23 Juin une résolution donnant au Haut-Commissaire de l’ONU aux droits de l’homme l’instruction d’envoyer une équipe d’experts internationaux enquêter sur des allégations de violations des droits humains et d’abus commis dans la région des Kasaïs, dans le centre de la République démocratique du Congo. La résolution finale, adoptée par consensus, est le résultat d’intenses négociations ces derniers jours et incorpore du langage de propositions préparées par les groupes africain et européen au Conseil.

La résolution ne va pas aussi loin que la situation ne l’exige. Elle ne va pas aussi loin que ce que les milliers de victimes dans les Kasaïs méritent. Cependant, elle apporte un espoir de faire la lumière sur les horribles crimes et d’identifier les auteurs et les commanditaires. C’est une étape vers la justice.
Le gouvernement congolais a accepté de coopérer avec l’équipe d’experts, notamment en lui facilitant l’accès au pays ainsi qu’aux sites et individus concernés. Toutefois, il existe des préoccupations quant à savoir si ces engagements seront respectés. Certains responsables congolais brouillent les cartes en criant « victoire » au Conseil ; le gouvernement congolais s’est jusqu’à présent opposé à toute enquête internationale sur les Kasaïs, et certains disent maintenant de façon erronée qu’il n’y aura pas d’enquête indépendante, mais uniquement un appui technique à l’enquête judiciaire congolaise. Cela a créé une certaine confusion sur ce qui se trouve réellement dans la résolution, et suscite des doutes quant à savoir si l’équipe d’experts se verra accorder un accès sans entrave pour mener l’enquête solide et indépendante nécessaire.

Il reste aussi à voir qui rendra au bout du compte justice aux victimes. Étant donné l’ampleur des violations et les sérieux doutes quant à la capacité ou la volonté des tribunaux congolais à garantir la justice dans ce contexte, nous avons exhorté la procureure de la Cour pénale internationale à envisager d’enquêter sur les crimes commis dans la région des Kasaïs.

Pour lire le communiqué de presse complet de Human Rights Watch sur la résolution du Conseil, cliquez ici.

Entre-temps, la police a arrêté quatre artistes – Benoit Mugabo, Benito Mupenzi, Precy Numbi et Cruzz Taylor – à Goma, ville dans l’est du pays, hier matin alors qu’ils menaient une action pacifique et artistique pour protester contre les massacres à travers la région des Kasaïs et à Beni, dans la province du Nord Kivu. Couverts de faux sang, ils se sont allongés sur le bord de la route, portant des croix pour les milliers de victimes tuées. Un procureur du Tribunal de Grande Instance de Goma les a interrogés, et ils étaient toujours détenus à la marie au moment de la rédaction de cet article.

Ida Sawyer

Directrice pour l’Afrique centrale/HRW

A lire aussi

Publié le : 20 April,16 à 12 h 21 min

RDC : Le climat sécuritaire tendu à Kolwezi inquiète les ONG des droits de l’homme

Publié le : 30 June,18 à 15 h 30 min

RDC : Joseph Kabila invité à garantir un scrutin crédible et respecter la Constitution

CONTACTEZ-NOUS

Courriel: sautiyacongo@gmail.com
Skype: sautiyacongo
Facebook: Sautiyacongo
Twitter: Sautiyacongo







Sauti ya Congo | Design By Le mak | Instagram