Mise à jour le 29 June,20 à 8 h 40 min
Sauti Ya Congo > Nos actualités > RDCONGO : LA VSV EXIGE LE RETRAIT DES PROPOSITIONS DE LOIS AUBIN MINAKU ET GARRY SAKATA AYANT ETE A LA BASE DES VIOLENCES ET DES VIOLATIONS DES DROITS HUMAINS

Georges Kapiamba : « Ce pouvoir voudrait imposer […] que l’exercice d’une liberté individuelle est constitutif d’infraction »

Publié le : 2 August,17 à 11 h 13 min

Kinshasa, le 02 Août 2017 – Le Président de l’Association Congolaise pour l’Accès à la Justice (ACAJ), Me Georges Kapiamba condamne l’arrestation arbitraire de du Défenseur des Droits de l’Homme Me Timothée Mbuya et les autres manifestants, tous détenus depuis le 31 juillet 2017 à la prison de la Kasapa à Lubumbashi. Il trouve anormal que l’exercice de la liberté individuelle soit considéré d’un acte infractionnel.

« Donc, ce pouvoir voudrait imposer aux congolais d’admettre que l’exercice d’une liberté individuelle est constitutif d’infraction ! Nous devons vraiment prendre conscience du danger sérieux qu’encourt notre pays actuellement, qui est de retomber dans les travers d’un régime totalitaire du genre mobutiste de triste mémoire. Les signes précurseurs sont là », a – t – il déploré.

A en croire Me Georges Kapiamba, le seul reproche que la police fait à Me Thimothée Mbuya est d’avoir participé à une marche pacifique à Lubumbashi pour déposer à la CENI le mémorandum réclamant la publication du calendrier électoral. Acte arbitraire qu’il condamne et exige sa libération immédiate et sans conditions autant que celle de tous les autres co-détenus.

Et d’indiquer : « Nous devons tous condamner publiquement ce régime et exiger, comme nous l’avons dit par téléphone aux Procureur Général et Procureur de la République de Lubumbashi, la libération sans condition du Défenseur des Droits de l’Homme Me Timothée Mbuya et tous les manifestants encore détenus à la Prison de la Kasapa de Lubumbashi. Nous avons prévenu aux deux autorités judiciaires précitées qu’ils ont directement engagées leur responsabilité individuelle dans cette arrestation arbitraire en déférant aux ordres manifestement illégaux des responsables de services de sécurité qui ont fait arrêter les manifestants à Lubumbashi en les envoyant en prison sans charge légale ».

 Tôt ou tard, prévient – t – il, le peuple congolais leur demandera de comptes pour leurs actes.

SYC

A lire aussi

Publié le : 18 March,17 à 17 h 11 min

RDC : HRW appelle les autorités à exhumer les morts à Maluku et révéler leurs identités

Publié le : 10 December,18 à 13 h 30 min

La violence qu’on voit dans les conflits armés est le prolongement des violences que l’on voit dans des sociétés pacifiées

Publié le : 20 July,17 à 15 h 19 min

RDC : Affaire Katumbi-Stoupis, deux ONGDH recommandent au Tribunal d’éviter le déni de Justice

CONTACTEZ-NOUS

Courriel: sautiyacongo@gmail.com
Skype: sautiyacongo
Facebook: Sautiyacongo
Twitter: Sautiyacongo







Sauti ya Congo | Design By Le mak | Instagram