Mise à jour le 13 September,19 à 14 h 14 min
Sauti Ya Congo > Nos actualités > Ituri: la RN4 devenue impraticable, plus de 800 véhicules bloqués entre Mambasa et Kisangani

Djugu: la société civile de Kpandroma accusé l’armée de plusieurs exactions contre les civils dont 4 tués 

Publié le : 28 June,19 à 11 h 03 min

Des combats ont opposé mardi 25 juin dernier l’armée congolaise aux assaillants actifs dans le territoire de Djugu au centre commercial de Kpandroma situé à plus de 150 km au nord de Bunia, en chefferie de Walendu Pitsi. 

La société civile locale accuse l’armée de plusieurs exactions contre la population civile lors de leur assaut contre les assaillants, dont la mort de 4 personnes non concernées par le conflit ainsi que l’incendie des maisons et le pillage de plusieurs biens de la population. 

Augustin Ngabu, son coordonnateur parle d’une attaque « surprise » de l’armée qui poursuivait l’ennemi depuis Mukambo en territoire voisin de Mahagi, pendant que les élèves du secondaire étaient en pleine passassion des examens d’Etat.

« Nous avons été surpris par l’attaque des FARDC venus de Mukambo. Ils ont d’abord incendié des maisons à Tetedu puis pillé les biens de la population. Ensuite ils sont remonté sur Kpandroma en tirant des armes lourdes et des bombes qui ont causé la mort de 4 civils » explique-t-il au téléphone de buniaactualite.com

Cette dénonciation de la société civile contredit la version donnée par Jean Marie Ndjaza, porte parole de la communauté Lendu, principaux habitants de cette cité, qui a démenti tout cas d’exaction commise par l’armée à Kpandroma. Pourtant, quelques heures après, la même communauté a rendu public un autre communiqué, signé cette fois par son Président Célestin Tawara, accusant les forces armées de plusieurs griefs, notamment leur accompagnement par des civils issus des communautés adverses, qui pillent et incendient leurs villages, ainsi que l’assimilation de la population civile Lendu aux assaillants. 

Les FARDC quant à elles démentent toutes ces allégations les qualifiant de « manoeuvres dilatoires » utilisées par l’ennemi pour démoraliser les troupes engagées dans les opérations de ratissage. 

« Nous sommes une armée professionnelle, nous respectons le droit humanitaire, nous ne pouvons pas tuer la population » a lancé le Major Jerry Gbelo du service de communication des forces loyalistes congolaises.

Luc Malembe

Journaliste indépendant

0818330137, 0994778066

Tags :

A lire aussi

Publié le : 12 December,16 à 18 h 44 min

RDC : Boshab et Kalev blacklistés par les Etats-Unis

Publié le : 4 March,19 à 7 h 15 min

RDC : Six morts à Goma dont un militaire

Publié le : 22 March,16 à 10 h 49 min

RDC : Butembo, GADHOP rapporte 10 cas de kidnapping et 16 incursions dans les ménages en deux semaines

CONTACTEZ-NOUS

Courriel: sautiyacongo@gmail.com
Skype: sautiyacongo
Facebook: Sautiyacongo
Twitter: Sautiyacongo







Sauti ya Congo | Design By Le mak | Instagram