Mise à jour le 13 September,19 à 14 h 14 min
Sauti Ya Congo > Nos actualités > Ituri: la RN4 devenue impraticable, plus de 800 véhicules bloqués entre Mambasa et Kisangani

DECLARATION DE LA FONDATION BILL CLINTON POUR LA PAIX A L’OCCASION DE LA JOURNEE MONDIALE DES REFUGIES, LE 20 JUIN

Publié le : 20 June,19 à 10 h 24 min

La Fondation Bill Clinton pour la Paix (FBCP) informe l’opinion tant nationale qu’internationale que nous n’avons pas une définition à leur donner car la communauté internationale est mieux placée que nous.

Mais, nous nous posons la question de savoir si on va toujours continuer à célébrer un événement auquel on ne trouve pas une solution ?

Et pourtant 80% des dirigeants africains et de la diaspora étaient des réfugiés, déplacés ou diasporas, etc. Le cas de l’ancien président de la RDC Monsieur Joseph KABILA et l’actuel chef de l’Etat Congolais Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Pour votre information, le Journal Officiel de la RDC publié, le cabinet du président de la république a promulgué la loi n°021/2002 du 16 octobre 2002 portant statut des réfugiés en République Démocratique du Congo, et, nous profitons de le remercier mais notre demande à l’ancien président pourtant lui-même était réfugié en Ouganda et en Tanzanie était restée lettre morte.

Le Secrétaire Permanent de la Commission Nationale pour les Réfugiés (CNR) parce qu’il est membre influent du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD) est entrain de diriger cette institution cette commission de sa propre manière sans se référer au décret-loi portant statut des réfugiés en RDC.

Même la Commission Nationale pour les Réfugiés, organe qui devrait suivre le bon fonctionnement de la CNR est distraite, elle ne joue pas pleinement son rôle tel que confié par les statuts de la Commission Nationale des Réfugiés.

Lorsque les membres de cette commission perçoivent 100$ par le secrétaire permanent, ils ne cherchent pas à voir ce qui ne marche pas au sein de ladite commission et le problème des réfugiés n’est pas dans leur agenda. Pourtant, la commission nationale pour les réfugiés se réunit chaque mois pour discuter sur le bien-être des réfugiés mais hélas !

Selon le décret-loi portant statuts des réfugiés, la nomination d’un secrétaire permanent de la CNR doit être faite sur proposition des membres de la CNR cela n’a pas été le cas depuis sa création.

Chaque Ministre de l’intérieur nomme quelqu’un de son choix sans se référer aux statuts de la CNR. Pire encore, c’est depuis 10 ans qu’aucun réfugié en RDC ne puisse effectuer un voyage en dehors de la RDC sans la réinstallation dans le pays tiers parce que la société d’aviation exige un passeport biométrique et depuis lors le HCR et la CNR ne sont pas capables d’établir ce passeport sur la convention de Genève de 1951.

En grosso modo, depuis sa création, cette institution, en dehors de délivrance de carte de réfugié aux réfugiés pour une durée de deux ans, la CNR n’a jamais rempli son devoir tel que défini par le décret-loi portant statuts des réfugiés en RDC.

Le HCR qui devrait intervenir est aussi entré dans la danse de l’Etat Congolais pourtant le HCR donne toujours raison qu’il n’y a pas un pays pour donner aux réfugiés. Voilà sa chanson de tous les jours.

On peut donner beaucoup d’exemples mais on n’est pas là. Le HCR est une organisation humanitaire internationale mais là dedans il y a des individus qui utilisent le nom de HCR pour se comporter d’une façon inadmissible et inhumaine.

Cette institution depuis sa création en 2002 ne dispose pas d’un budget de l’Etat et elle ne fonctionne que par de petites subventions données par le HCR. Et comment un Etat peut mettre sur pied une institution sans budget ?

Malgré nos plusieurs demandes à l’ancien président Monsieur Joseph KABILA et son gouvernement pour adopter un budget à la CNR cela est resté lettre morte depuis 2002.

Voilà la raison pour laquelle nous voulons maintenant orienter notre appel au nouveau président de la RDC Son Excellence Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO qui lui-même fut un réfugié et son défunt père le super Héro national de la RDC Monsieur Etienne Tshisekedi comme le feu Kwame Nkrumah du Ghana, Lumumba de la RDC, Nelson Mandela d’Afrique du sud, Thomas Sankuru du Burkina-Faso et bien d’autres.

Recommandations aux autorités congolaises

  • Que l’Etat congolais applique strictement le décret-loi portant les statuts des réfugiés en RDC sous le n°021/2002 du 16 octobre 2002.

  • Que le président de la République intervienne auprès de l’assemblée nationale ou le gouvernement pour voter un budget pour la CNR.

  • Que le président de la république intervienne pour la nomination d’un secrétaire permanent conformément au décret-loi portant statuts des réfugiés.

  • Que l’Etat congolais fasse tout pour délivrer le passeport biométrique aux réfugiés sur son territoire.

  • Que l’Etat congolais améliore les conditions de vie des réfugiés sur son territoire.

  • Que l’Etat congolais intervienne pour que le Comité Urbain des Réfugiés qui était suspendu pour des raisons non fondées soit mis sur place.

  • Que le HCR soit une organisation humanitaire, apolitique parce que nous avons certaines preuves que le HCR en Afrique parfois fait la politique et la discrimination en faveur de certains réfugiés et demandeurs d’asile.

Fait à Kinshasa, le 19.06.2019

Pour la Fondation Bill Clinton pour la Paix (FBCP)

Cliquez ici pour télécharger la déclaration à l’occasion de la journée mondial des réfugies 

Emmanuel Adu Cole

Président

A lire aussi

Publié le : 7 September,17 à 15 h 52 min

RDC : L’avocat de Franck Diongo soupçonne les autorités d’intenter à la vie de son client

Publié le : 13 April,16 à 18 h 42 min

RDC : « Il y a lieu d’éviter qu’avant le dialogue soit égal après le dialogue », alerte la VSV

CONTACTEZ-NOUS

Courriel: sautiyacongo@gmail.com
Skype: sautiyacongo
Facebook: Sautiyacongo
Twitter: Sautiyacongo







Sauti ya Congo | Design By Le mak | Instagram