Mise à jour le 13 September,19 à 14 h 14 min
Sauti Ya Congo > Nos actualités > Ituri: la RN4 devenue impraticable, plus de 800 véhicules bloqués entre Mambasa et Kisangani

COALITION POLITIQUE CACH-FCC : LA VSV DENONCE LA PROCHAINE CONSTITUTION DU GOUVERNEMENT

Publié le : 31 July,19 à 9 h 57 min

COALITION POLITIQUE CACH-FCC : LA VSV DENONCE LA PROCHAINE CONSTITUTION D’UN GOUVERNEMENT ELEPHANTESQUE SUSCEPTIBLE DE SAIGNER LE TRESOR PUBLIC AU DETRIMENT DU PEUPLE CONGOLAIS

La Voix des Sans Voix pour les Droits de l’Homme (VSV) a suivi avec une attention toute particulière la déclaration politique annonçant la constitution d’une coalition politique entre le Cap pour le Changement (CACH) et le Front Commun pour le Congo (FCC) dont les autorités morales sont respectivement le Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo et l’ancien Chef de l’Etat Joseph Kabila Kabange.

Le contenu de cette déclaration au cours de laquelle, il a été fait état de la prochaine formation d’un gouvernement composé de soixante-cinq (65) ministres et vice-ministres dont quarante-deux (42) postes pour le FCC et vingt-trois (23) pour le CACH prouve à suffisance la non prise en compte par les dirigeants congolais des intérêts et aspirations profondes de la population congolaise croupissant dans une misère extrême alors que ladite coalition prône le bien-être de la population.

L’opinion publique qui s’attendait à un réel début de changement avec l’avènement à la tête du pays d’un nouveau Président de la République est quasi déçue et craint que « le peu de moyens » dont dispose la République Démocratique du Congo (RDCongo) au budget toujours maigre ne soit constamment, comme par le passé distribué entre les dirigeants au pouvoir et leurs alliés.

Pour la VSV, un gouvernement composé de trente (30) à quarante (40) ministres et vice-ministres aurait suffi pour un pays qui peine à mobiliser les recettes publiques suite à la corruption qui continue à gangréner tous les secteurs de la vie nationale.

La VSV craint le fait que la RDCongo ne soit de nouveau placée dans une situation « des dirigeants politiques et leurs alliés d’abord et le peuple après ». Aussi, la VSV invite-t-elle les forces politiques coalisées au pouvoir et le Président de la République en particulier à revoir à la baisse pour l’intérêt supérieur de la nation, le nombre des membres du gouvernement en revisitant l’accord de partage du pouvoir obtenu à l’issue de leurs négociations.

De même, la VSV demande au nouveau Président de la République de respecter sa parole en publiant, après la formation du gouvernement, les salaires des membres du gouvernement et le sien propre pour donner un signal fort de transparence dans la gestion de la chose publique.

En effet, le changement auquel toute la population congolaise s’attend doit passer également entre autres par la réduction sensible du train de vie des animateurs des institutions de la République en faveur de l’amélioration des conditions de vie de la population et par le renouvellement des dirigeants politiques à tous les niveaux.

Il est donc temps, pour rassurer la population de mettre un terme aux choix et nominations de complaisance en reprenant les mêmes personnalités dans les différentes équipes gouvernementales alors que toutes les plateformes politiques regorgent en leur sein d’énormes compétences à même d’apporter des nouvelles énergies au sein du futur gouvernement.

Fait à Kinshasa, le 30 juillet 2019.

LA VOIX DES SANS VOIX POUR LES DROITS DE L’HOMME (VSV).

A lire aussi

Publié le : 18 September,14 à 11 h 59 min

Chambres spécialisées: Un lettre adressées aux membres du parlement

Publié le : 14 October,16 à 19 h 11 min

RDC : L’Union Européenne appelée à imposer des sanctions ciblées contre de hauts responsables !

Publié le : 5 May,16 à 15 h 43 min

RDC : La CRC dénonce l’instrumentation de la justice pour arrêter l’opposant Moïse KATUMBI

CONTACTEZ-NOUS

Courriel: sautiyacongo@gmail.com
Skype: sautiyacongo
Facebook: Sautiyacongo
Twitter: Sautiyacongo







Sauti ya Congo | Design By Le mak | Instagram