Mise à jour le 13 September,19 à 14 h 14 min
Sauti Ya Congo > Nos actualités > Ituri: la RN4 devenue impraticable, plus de 800 véhicules bloqués entre Mambasa et Kisangani

Bunia: reprise du procès contre les présumés assaillants de Djugu après 1 année d’interruption 

Publié le : 21 August,19 à 10 h 16 min

Les audiences dans le procès contre les assaillants présumés ayant opéré en territoire de Djugu depuis décembre 2017 ont repris ce mardi 20 août 2019 à la tribune officielle de Bunia, devant plusieurs habitants venus assister. 

Ceci après plus d’une année d’interruption faute de financements. 

Le tribunal militaire de garnison de l’Ituri qui a effectué deux premières descentes sur le lieu du crime dans certains villages de Djugu, pour confronter les suspects aux victimes, avait connu un appui financier de la Monusco, avant que cette dernière ne se désengage. 

C’est le nouveau gouverneur Jean Bamanisa Saidi, après son accession au pouvoir à la tête de la province, qui a débloqué la situation en donnant des moyens financiers au tribunal militaire pour la suite du dossier. 

Au total 61 prévenus sont à la barre, poursuivis pour plusieurs chefs d’inculpation, notamment des crimes contre l’humanité par meurtre, par déportation, par disparition forcée, par mutilation, par torture, par viol, terrorisme et détention illégale des munitions de guerre. 

Sur les 75 présumés criminels arrêtés par les forces de l’ordre pendant les opérations de ratissage, 14 étaient morts en prison, avant d’être jugés. 

Major Vicky Lopombo, auditeur militaire de garnison estime à 7 jours la durée des audiences, consacrées au réquisitoire, à la plaidoirie et au prononcé des jugements. 

« Après les 7 jours, le tribunal va prendre l’affaire en délivré, le temps que le Président rédige son jugement, c’est lui qui nous dira le temps que cela peut prendre » a-t-il confié à buniaactualite.com

Concernant les victimes touchées par les atrocités, la même source affirme en avoir recensé 422 qui toutes prennent par au procès. Des dispositions ont été prises pour leur protection et anonymat, afin de les épargner de possibles représailles. 

Les violences communautaires survenues en territoire de Djugu en fin 2017 ont fait plusieurs centaines de morts et un déplacement massif de la population. 

Luc Malembe

Journaliste indépendant

0818330137, 0994778066

Tags : ,

A lire aussi

Publié le : 16 February,17 à 13 h 19 min

URGENT – L’ASADHO écrit à Joseph Kabila : « Notre Constitution a été violée plusieurs fois… »

Publié le : 13 May,19 à 10 h 24 min

Le Général MUSHIMBA et la Sénatrice Francine MUYUMBA doivent être poursuivis.

CONTACTEZ-NOUS

Courriel: sautiyacongo@gmail.com
Skype: sautiyacongo
Facebook: Sautiyacongo
Twitter: Sautiyacongo







Sauti ya Congo | Design By Le mak | Instagram