Mise à jour le 12 December,19 à 10 h 33 min
Sauti Ya Congo > Nos actualités > DECLARATION DES ORGANISATIONS DE LA PROMOTION ET DEFENSE DES DROITS DE L’HOMME DU KASAI ORIENTAL, A L’OCCASION DU 71 eme ANNIVERSAIRE DE LA DECLARATION DE DROIT DE L’HOMME.

AIRTEL : ARRETEZ DE NOUS VOLER, C’EN EST ASSEZ

Publié le : 5 April,19 à 9 h 59 min

MEMORANDUM DE LA LUCHA AU SUJET DE LA SURFACTURATION ET LA MAUVAISE QUALITÉ DE LA CONNEXION AIRTEL

En réponse à notre lettre vous adressez le 28 Mars 2019 et à l’annonce des sits in devant vos représentations à Beni et Bukavu le 01 Avril 2019, vous avez réduit le prix d’activation SMS le 02 Avril 2019. Bien que cela paraîsse comme la preuve d’une entreprise à l’écoute de sa clientèle, il s’agit là d’un aveu d’escroquerie dans votre chef. Cela prouve que 4 mois durant, vous nous avez intentionnellement et malignement privé du service d’activation SMS en un coût raisonnable. Il ne s’agit là malheureusement que d’un exemple d’irrégularité parmi une multitude d’autres qui caractérisent l’opérateur de télécommunication Airtel. Sans prétendez être exhaustif, l’opérateur de télécommunication Airtel est caractérisé ces derniers temps par:

  1. Le coût exorbitant des forfaits Internet, appels et SMS: 8 minutes et 5 megabytes pour 50 unités par exemple c’est extrêmement cher, comparativement aux tarifs antérieurs et à la tarification d’Airtel dans les pays étrangers (Rwanda, Ouganda,…)

  2. Du double payement lors d’une transaction financière par Airtel Money : Depuis un moment, lorsqu’on envoie l’argent à un proche via une cabine Airtelmoney, on est obligé de payer le frais d’envoi et celui qui reçoit la somme payera en plus les frais de retrait

  3. De la mauvaise qualité de la connexion Airtel: que ce soit pour les appels et, pire encore, pour Internet, la connexion Airtel est extrêmement mauvaise voir inexistante surtout aux heures vesperales,

  4. De la facturation à la minute: Cela fait que même lorsqu’on a un forfait d’une minute, on ne peut malheureusement communiqué pendant 60 secondes comme cela devrait être.

Cette surfacturation, double perception pour mobile banking, médiocrité de la connexion et comptage erroné du temps de communication frôlent le degré le plus élevé de l’escroquerie et du néocolonialisme des multinationales. Nous ne pouvons plus accepter que vous continuez à apauvrir notre peuple par des pratiques commerciales que vous ne pratiquez même pas dans d’autres pays, alors que ceux ci ne vous offrent pas un marché aussi immense que la République Démocratique du Congo avec ses 90 millions d’habitants.

Ainsi, nous vous appelons incessamment à :

  1. Baisser sensiblement le coût de vos services en fonction non seulement du niveau de vie du Congolais, de l’impératif d’un gain normal, de la diminution de vos charges fiscales et de vos tarifications antérieures.

Ainsi, nous vous appelons vivement à adopter la tarification suivante (conforme à vos tarifications antérieures) :

A) 20 unités: 4 minutes, 20 SMS et 2 mégas

B) 50 unités: 9minutes, 50 SMS et 10 mégas

C) 100 unités: 20 minutes, 100 SMS et 20 méga

D) 500fc: 100 megas

2. Rétablir le mode de travail antérieur pour le Mobile Banking en annulant sans délai le frais à payer lors du transfert via Airtelmoney

3. Améliorer la qualité de la connexion aussi bien pour les appels que pour Internet

4. Rétablir la facturation honnête par seconde afin que celui qui a un forfait d’une minute communique effectivement pendant 60 secondes

Nous sommes conscients qu’en tant qu’entreprise, votre objectif premier est la réalisation d’un bénéfice. Néanmoins, les affaires, aussi bien en France qu’en RDC, doivent générer un profit normal et les entreprises ont, au delà de la recherche du gain, une responsabilité sociale dans le relèvement des communautés des entités géographiques dans lesquelles elles interviennent. À l’heure actuelle, vos charges fiscales sont en train d’être atténuées (nottament par l’annulation du contrat d’AGI le 01 Janvier 2019 par le président Félix Tshisekedi) et vos taris doivent suivre.

Cher opérateur de télécommunication AIRTEL,

Ce que nous vous avons recommandé est de l’ordre du réalisable. Réduire vos tarifs, améliorer la qualité de la connexion, rationaliser les mécanismes de transfert via mobile Banking et harmoniser le temps de communication vous fera gagner un bénéfice normal, fera respecter votre entreprise et accroitra le nombre de vos abonnés. AGISSEZ SANS ATTENDRE.

Si au bout de 5 jours, les recommandations émises ne sont pas rencontrées, nous reviendrons à charge le jeudi prochain non seulement à Beni et Bukavu mais aussi dans d’autres villes du pays.

Fait à Beni, le 04 Avril 2019

La cellule de communication

Source : LUCHA | Cliquez ici pour télécharger : memo AIRTEL BENI, BUKAVU

A lire aussi

Publié le : 3 February,17 à 20 h 44 min

RDC : Le testament d’Etienne Tshisekedi aux défenseurs de la démocratie

Publié le : 16 May,18 à 18 h 28 min

RDC : le CNRJ invite la CENI à écarter l’option d’utilisation de la machine à voter !

Publié le : 7 February,19 à 19 h 00 min

COMMUNIQUE DE PRESSE N°002/RDC/VSV/CE/2019

CONTACTEZ-NOUS

Courriel: sautiyacongo@gmail.com
Skype: sautiyacongo
Facebook: Sautiyacongo
Twitter: Sautiyacongo







Sauti ya Congo | Design By Le mak | Instagram