Newsletters | Instagram | Dernière mise à jour le 21/05/2019
Logo sauti ya congo

A Lubumbashi, une unité de police pour lutter contre les violences sexuelles

Publié le : 7 February, 2019 à 11 h 22 min

La ville de Lubumbashi a fait face entre 2008 et 2013, à une augmentation des violences sexuelles, plus précisément les viols sur les femmes et les enfants. Ce phénomène a même été baptisé de « muviolo » pour « violeur ». En effet, il ne se passait pas deux semaines sans qu’un présumé violeur ne soit montré à la télévision. Dans ce contexte, l’unité de police de protection de la femme et de l’enfant s’est imposée comme un garde-fou. Mais où en est-on aujourd’hui ?

La police de protection de la femme et de l’enfant loge dans un bâtiment modeste doté d’un cachot de fortune. Prévenir les crimes de violences sexuelles et poursuivre leurs auteurs en les déférant devant les organes judiciaires compétents, c’est l’objectif majeur de cette unité mise en place en avril 2010.

La police nationale congolaise, dont la mission est de protéger les personnes et leurs biens, compte en son sein des régiments pour des questions bien définies. C’est ainsi qu’un escadron a été exclusivement dédié à la protection de la femme et de l’enfant victimes des violences de toute nature. Il faut dire que la Constitution de la RDC (article 14) fait obligation aux pouvoirs publics de veiller à l’élimination de toute forme de discrimination à l’égard des femmes et d’assurer leur protection.

Cliquez ici pour continuer

Articles Récents