RDC : Le CIDDHOPE appelle à l’ouverture des enquêtes sur les récents cas de meurtre et tentative de meurtre au sud de LUBERO 

Lubero, le 30 septembre 2017 – Le CIDDHOPE demande au commandant de 3401ième Régiment et le Chef du Parquet Militaire Détaché de KANYABAYONGA basé au sud du territoire de LUBERO, d’agir à l’unissons en vue non seulement déférer le militaire présumé  auteur de crime devant la justice mais aussi de mener des enquêtes promptes, impartiales et indépendantes devant conduire à l’arrestation des présumés auteurs de meurtre et tentative de meurtre contre le motard et le militaire.

En date du 27 septembre 2017, non loin du village de TALIHA, situé à côte ouest du Lac Edouard, groupement MUSINDI, chefferie des BATANGI, au sud du territoire de LUBERO,  certains éléments des FARDC ont tiré sur  une pirogue à bord de laquelle se trouvaient des pêcheurs qui revenaient du Lac. A la même occasion, l’un des pêcheurs a reçu un coup de balle dans la poitrine de sa partie du corps et a succombé sur le champ. Par la suite, les collègues de la victime ont été contraints d’amener le corps dans le village de KISERERA  où elle a été mise enterré pendant les heures vespérales.

Subséquemment au meurtre crapuleux  de pauvre pêcheur, la situation est restée tendue dans le village de TALIHA et d’autres villages voisins. Ce matin, les activités scolaires et économiques ont repris timidement dans cette zone.

Contacté le commandant des FARDC dans la zone à ce sujet, il a dit au CIDDHOPE que les éléments militaires ont confondu les pêcheurs aux miliciens MAI MAI et que l’auteur est déjà aux arrêts avant de promettre son transfert à son hiérarchie.

En date du 28 septembre 2017, vers 5 heures, à l’Est du village de KIKUVO, groupement MUSINDI, au sud du territoire de LUBERO, 1 motard et 2 éléments FARDC qui étaient à bord d’une moto alors qu’il se dirigeaient dans leur position à la barrière de KAMUTOBE en provenance de KIKUVO – sont tombés dans une embuscade tendue par 3 hommes armés jusque là non encore identifiés par les CIDDHOPE.

Pendant ce temps, le motard a reçu des balles et succombé sur le champ, l’un de ces militaires a été grièvement blessé et son arme en feu emporté par les malfrats. Le militaire a été dépêché à une structure militaire où il poursuit les soins médicaux.

Eu égard à ce qui précède,  le CIDDHOPE demande au Commandant de 3401ème Régiment et le Chef du Parquet Militaire Détaché de KANYABAYONGA basé au sud du territoire de LUBERO, d’agir pour faire éclater la vérité et rendre justice.

SYC  

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*