RDC : La VSV dénonce l’atteinte à la liberté de presse et exige le rétablissement immédiat du signal de RFI

(Kinshasa, le 07 novembre 2016) – La Voix des Sans Voix pour les Droits de l’Homme (VSV) fustige fermement et condamne avec la dernière énergie la énième coupure du signal de la Radio France Internationale (RFI) par le gouvernement congolais, samedi 05 novembre 2016, en perspectives du meeting prévu par le Rassemblement des forces politiques et sociales dont monsieur Etienne Tshisekedi est le Président du Comité des Sages.

D’aucuns s’étonnent que cette énième coupure du signal de la RFI se poursuive jusqu’à ce jour (lundi 07 novembre 2016) alors que le meeting du Rassemblement des Forces politiques et Sociales a été illégalement interdit, et ce, en violation de la liberté de manifestation pourtant garanti par la Constitution de la RD Congo.

« La VSV dénonce le fait que cette atteinte inadmissible à la liberté de presse intervienne à un moment où la population congolaise a plus besoin d’être régulièrement et objectivement informée sur la marche de la République Démocratique du Congo en général et le processus électoral en particulier surtout en ce qui concerne la fin du deuxième et dernier mandat du Président de la RD Congo, monsieur Joseph KABILA », rapporte le communiqué.

Point n’est besoin de rappeler que la RFI est la seule radio qui couvre toute l’étendue de la République Démocratique du Congo jusque dans les milieux ruraux les plus reculés où les chaînes congolaises tant privées que publiques ne sont pas captées et à quelques endroits où elles sont à peine captées, elles donnent du fil à retorde à la population.

La VSV est donc convaincue que depuis samedi 05 novembre 2016, des millions des congolaises et congolais vivant dans les territoires reculés sont quasi déconnectés de ce qui se passe en RD Congo et dans le reste du monde.

« La coupure du signal de RFI porte une atteinte sérieuse à la liberté de presse en RD Congo et traduit indubitablement la volonté jusqu’au-boutiste des autorités congolaises de priver coûte que coûte la population de son droit à l’information en la maintenant dans l’obscurantisme, l’ignorance en ce qui concerne la gestion de la chose publique ».

« La VSV demande aux autorités congolaises de respecter le droit de la population à l’information en rétablissant immédiatement et sans conditions le signal de la RFI ; de diligenter une enquête indépendante aux fins d’identifier les auteurs, commanditaires et exécutants de cette énième coupure du signal de la RFI que la VSV souhaite être la dernière ; et de mettre fin aux atteintes à la liberté de presse en RD Congo », conclu le communiqué.

SYC

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*