Dernière mise à jour le 12/12/2018
Logo sauti ya congo

RDC : La Justice Militaire du Haut-Lomami ouvre des poursuites contre les ex seigneurs de guerre TSHINJA TSHINJA, KAMI et ex-combattants FRPI  

Publié le : 18 December, 2017 à 19 h 00 min


(Kamina, le 18 Décembre 2017) – JUSTICIA Asbl salue l’ouverture des poursuites par le Tribunal Militaire Garnison de Kamina dans l’affaire inscrite sous RP 047/RMP3323/NGS/2016 opposant le Ministère Public contre les ex-combattants du front de résistance patriotique de l’Ituri (FRPI) poursuivis pour crimes de génocide commis à la base militaire de Kamina (Baka) la nuit du 21 au 22 septembre 2016 et celles instruites par l’Auditorat Militaire Garnison de Kamina sous le RMP 3394/NGS/017 et RMP 4049/NGS/017 dans lesquels les seigneurs de guerre TSHINJA TSHINJA et Kami.

Ils sont poursuivis pour exécutions sommaires, mutilation sexuelle, viol, escroquerie, déplacement forcé des populations, pillages, meurtre……., commis entre 2002 et 2006 dans les villages Kombakomba, Mutombo, Kibamba II, Baseba, Mutsyatsya, Likutschi, Mayabo, Kasamoyo, Ngoy Mwabi, Lombwa Ngenyi, Sohe Gare, Kamina Mayabo dans le territoire de Kabongo, province du Haut Lomami.

“JUSTICIA Asbl, apprécie à sa juste valeur l’implication du gouvernement provincial du Haut-Lomami, le Tribunal Militaire Garnison du Haut-Lomami ainsi que les membres de la cellule d’appui aux poursuites (MONUSCO, PNUD et JUSTICIA Asbl). Cette action est une avancée dans la lutte contre l’impunité des crimes graves commis dans les provinces issues de l’ex province du Katanga. Elle craint du peu de probabilité pour les victimes des crimes graves ainsi identifiés, de recevoir une indemnisation et réparation conséquentes. Et en plus elle regrette que certains suspects dont BATACHOKA, auteur présumé de ce génocide soit libre de tout mouvement jusqu’à ce jour”, rapporte le Communiqué.

JUSTICIA Asbl, encourage les nombreuses victimes qui se sont constituées parties civiles à interjeter appel au cas où la décision qui serait rendue sous peu par le Tribunal Militaire Garnison de Kamina ne rencontre pas leurs assentiments.

Dans le dossier inscrit sous RP 047/RMP 3323/NGS/2016, le Tribunal Militaire Garnison du Haut Lomami a sollicité l’appui technique et logistique de la cellule d’appui aux poursuites (CAP/Lubumbashi), en l’occurrence la MONUSCO et le PNUD qui d’une part, ont facilité le déplacement et le séjour de la police scientifique, des membres de la composition et des avocats des prévenus et JUSTICIA Asbl d’autres part qui a appuyé les avocats des victimes.

Après la descente sur le lieu du crime, les avocats des parties dans l’affaire inscrite sous RP 047/RMP 3323/NGS/2016, ont été obligés à plaider et le ministère public a fait son réquisitoire, ainsi l’affaire a été prise en délibéré le mardi 12/12/2017 pour un jugement qui devra être prononcé le samedi 16 Décembre 2017.

SYC