RDC : ACAJ exige la levée du siège établi par la Police au domicile de l’Opposant Kyungu Wa Kumwanza

Kinshasa, le 10 août 2017 – Dans une lettre officielle, l’Association pour l’Accès à la Justice (ACAJ) demande au Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Intérieur de faire lever le siège que la Police a établi au domicile du Député de l’Opposition, Gabriel Kyungu Wa Kumwanza à Lubumbashi, province du Haut-Katanga.

Selon cette ONG de défense des Droits de l’Homme, des policiers ont érigé depuis plusieurs mois des barrières de part et d’autre de la résidence de l’opposant. Ces derniers fouillent les passants et limitent toutes les entrées et sorties de son domicile.

« Toutes les personnes qui se disent se rendre chez lui ou y revenir sont sommées de fournir les motifs. Les membres de sont parti politique UNAFEC et du Rassop sont empêchés catégoriquement de le rencontrer. Leurs Chefs disent agir sur ordre de leur hiérarchie de Kinshasa en vue de l’empêcher à exercer les activités politiques », dénonce l’ACAJ.

Elle se dit préoccupée par ces atteintes graves aux droits fondamentaux garantis à ce député par l’article 8 de la Constitution et la Loi n° 07/008 du 4 Décembre 2007 portant statut de l’opposition politique.

« L’ACAJ vous recommande de faire évacuer les policiers qui assiègent illégalement le domicile de l’Honorable Gabriel Kyungu Wa Kumwanza à Lubumbashi, et respecter l’exercice de ses activités », a – t – elle interpelé Emmanuel Shadary.

Par ailleurs, rapporte cette ONG, ca fait plusieurs mois que Kyungu est illégalement empêché de quitter la ville de Lubumbashi pour rencontrer son médecin traitant en Belgique.

 SYC

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*